Concours National Geographic Travel du photographe de l’année 2018

National Geographic Travel Photographer of the Year 2018

Le concours du photographe de l’année 2018 organisé par le National Geographic Travel vient de s’achever et on a encore eu droit cette année à quelques magnifiques photos.

Comme chaque année, le concours du photographe de l’année 2018 organisé par le National Geographic Travel nous a encore offert quelques belles images. Des photographies qui nous montrent le monde, ses habitants, ses lieux et ses cultures, et qui surtout nous racontent des histoires de voyages.

Le grand prix cette année remporte la jolie somme de 10.000$, tandis que les premiers prix de chaque catégorie gagent eux 2.500$. Largement suffisent pour partir (or repartir) en voyage ou acquérir du matériel photo.

Voici les gagnants des 3 catégories « Villes », « Nature » et « Peuples », ainsi que quelques-unes de celles qui n’ont pas gagné mais que j’ai vraiment aimé.


« Mermaid » de REIKO TAKAHASHI, Gagnant du Grand Prix

« J’ai eu la chance de rencontrer une baleine à bosse avec son petit lors de ma première journée de plongée près de l’île japonaise de Kumejima. La plupart du temps, le petit restait près de sa mère. À un moment donné, il a commencé à sauter et à tapoter sa queue sur l’eau près de nous – c’était très amical et curieux. Finalement, la mère, qui regardait à proximité, est venue le chercher et a nagé. Je suis tombé amoureux de ce baleineau et de sa queue très énergique, large et belle. »


Concours National Geographic Travel du photographe de l’année 2018

Photo et commentaire de REIKO TAKAHASHI – Lieu : Kumejima, Japon – Catégorie : Nature


« Flamigos Take Off » de HAO J., seconde place catégorie Nature

« Des milliers de flamants roses ont décollés du lac coloré Natron en Tanzanie. Avant de décoller, les flamants doivent faire un petit tour sur l’eau pour gagner de la vitesse. À ce moment, leurs longues pattes rouges créent une série de rides à la surface du lac. En regardant vers le bas de l’hélicoptère, ces lignes d’ondulation ressemblent à des plantes aquatiques géantes. Cette photo a été prise d’un hélicoptère. »


Concours National Geographic Travel du photographe de l’année 2018

Photo et commentaire de HAO J. – Lieu : Lac Natron, Tanzanie – Catégorie : Nature


« Mars », de Marco Grassi, troisième place catégorie Nature

« Ces tours de sable naturelles, coiffées de grosses pierres, sont connues sous le nom de pyramides terrestres de Platten. Elles sont situées dans la région du Tyrol du Sud de l’Italie du Nord. Formées il y a des siècles après plusieurs tempêtes et glissements de terrain, ces formations terrestres ressemblent à un paysage de l’espace et changent continuellement au fil des ans et, plus précisément, au fil des saisons. Ce phénomène naturel est le résultat d’une alternance continue entre des périodes de pluies torrentielles et de sécheresses, qui ont provoqué l’érosion du terrain et la formation de ces pinacles. Au fur et à mesure que les saisons changent, les températures varient entre les extrêmes et les tempêtes affectent la région, les pyramides disparaissent avec le temps, tandis que de nouvelles pinacles se forment également. »


National Geographic Travel Photographer of the year 2018 contest

Photo et commentaire de MARCO GRASSI – Lieu : Brunico, Sud Tyrol, Italie – Catégorie : Nature


« Another Rainy Day in Nagasaki, Japan » de Hiro Kurashina, premier prix catégorie Villes

« Voici la rue principale de Nagasaki vue depuis l’intérieur d’un tram, un jour de pluie. Le tram est d’époque, mais doté d’un équipement de billetterie moderne. Ce paysage de rue calme vu à travers le pare-brise avant du tramway a attiré mon attention. Ce point de vue présente un contraste frappant avec les centres urbains très peuplés du Japon, tels que Tokyo et Osaka. La balade sur un tramway vintage dans cette rue relativement calme a été une expérience mémorable lors de notre visite d’une semaine dans la ville historique de Nagasaki. »


Concours National Geographic Travel du photographe de l’année 2018

Photo et commentaire de Hiro Kurashina – Lieu : Nagasaki, Japon – Catégorie : Villes


« Geometry of the Sun » de Enrico Pescantini, seconde place catégorie Villes

« Teotihuacan signifie l’endroit où les dieux ont été créés, et c’est exactement ce que ressentent les visiteurs lorsqu’ils marchent le long de l’Avenue des Morts sur ce site archéologique mexicain. Cette pyramide était dédiée au dieu du Soleil, et j’ai trouvé hypnotisant que le soleil levant sur l’image ait envahit juste la moitié de l’image, tandis que l’autre moitié est dans l’ombre. J’ai toujours aimé l’archéologie et les civilisations anciennes. Je ne pouvais donc pas attendre de visiter le Mexique et d’explorer les vestiges de la civilisation précolombienne. J’ai prévu ma visite à Teotihuacan au lever du soleil, pour obtenir une combinaison de lumière dorée, de jeux d’ombres et de peu de monde. J’ai piloté mon drone pour voir si l’image que j’avais en tête était vraiment là : heureusement pour moi, ce cadre n’attendait que mon appareil photo ! »


Concours National Geographic Travel du photographe de l’année 2018

Photo et commentaire de Enrico Pescantini – Lieu : Teotihuacan, Mexique – Catégorie : Villes


« Reflexion » de Gaanesh Prasad, troisième place catégorie Villes

« Tôt le matin, j’ai voulu photographier le brouillard, qui est épique à Dubaï chaque année de décembre à janvier, et presque le rêve de tous les photographes dans cette partie du monde. Malheureusement, je ne pouvais pas avoir accès au toit et j’ai donc regardé à travers la fenêtre vitrée à un étage inférieur. J’étais ravi de voir à quel point la ville était belle, et mon enthousiasme a été quadruplé dès que j’ai vu le reflet de la route et le bâtiment sur la façade du bâtiment dans lequel j’étais. J’ai immédiatement ouvert la fenêtre au maximum et déclenché une seul fois avec les mains étirées. »


Concours National Geographic Travel du photographe de l’année 2018

Photo et commentaire de Gaanesh Prasad – Lieu : Dubai, EAU – Catégorie : Villes


« Tea Culture » de Alessandra Meniconzi, première place catégorie Peuples

« Pendant longtemps, j’ai été fasciné par l’ancienne méthode de chasse mongole avec les aigles royaux. Au début de 2018, j’ai suivi une famille de chasseurs pendant leur migration du camp d’hiver au camp d’été. La Mongolie est peu peuplée, mais les habitants ont une culture très hospitalière et accueillante. Le thé pour la culture kazakhe est l’un des attributs de l’hospitalité. Le thé n’est pas seulement une boisson, mais un mélange de tradition, de culture, de détente, de cérémonie et de plaisir. Damel, vu ici enveloppé dans de lourds vêtements de fourrure, boit une tasse de thé pour se protéger des températures fraîches en Mongolie occidentale. »


Concours National Geographic Travel du photographe de l’année 2018

Photo et commentaire de Alessandra Meniconzi – Lieu : Montagnes de l’Altaï, Mongolie occidentale – Catégorie : Peuples


« Leida and Laelle – I Will Lift You Up » de Tati Itat, deuxième place catégorie Peuples

« Depuis 2016, je me suis impliquée dans la vie des immigrants et des réfugiés haïtiens vivant dans ma ville, Estrela. Je suis devenu ami avec quelques familles, et surtout avec des soeurs jumelles, Leïda et Laëlle. Elles disent que vivre au Brésil, c’est comme vivre au paradis, très différent de la réalité de leur pays d’origine. Ils rêvent de devenir des modèles et des enseignants, afin de gagner de l’argent pour amener leurs autres parents d’Haïti au Brésil, pour vivre près l’un de l’autre. Ce jour-là, elles jouaient devant chez elles, improvisant des exercices pour développer leur imagination et leur créativité, comme si elles étaient des actrices, et jouant à un jeu d’imitation avec des poses. Laëlle tendit la main vers le visage de Leida et leva la tête, lui montrant où elle devait regarder. À ce bref moment, j’ai pris la photo. »


Concours National Geographic Travel du photographe de l’année 2018

Photo et commentaire de Tati Itat – Lieu : Estrela, État de Rio Grande do Sul, Brésil – Catégorie : Peuples


« Challenging Journey » de MD Tanveer Hassan Rohan, troisième place catégorie People

« Cette photographie a été prise à la gare ferroviaire de l’aéroport de Dhaka pendant les vacances d’Eid. Les gens retournaient dans leurs villages pour passer l’Aïd en famille, et le rush à la dernière heure était immense. Un homme a attiré mon attention : il se tenait sur le manche-pied d’un train avec sa famille, essayant d’entrer dans le train. À ce moment-là, la pluie a commencé à tomber et le train s’est mis à bouger lentement. La famille avait des billets pour monter dans le train, mais ne pouvait pas arriver à leurs sièges. Il y a beaucoup de gens comme lui, qui viennent travailler à Dhaka – quittant leur famille et leur village natal – alors, quand ils partent en vacances, ils ne veulent pas manquer l’occasion de passer du temps avec leurs proches, quoi qu’il arrive. »


Concours National Geographic Travel du photographe de l’année 2018

Photo et commentaire de MD Tanveer Hassan Rohan – Lieu : Dhaka, Bangladesh – Catégorie : Peuples


« The INVASION » de Paul Tsui

« Une rue tranquille de Macao. La modernisation autour change rapidement la ville. »


Concours National Geographic Travel du photographe de l’année 2018

Photo et commentaire de Paul Tsui – Lieu : Macao – Catégorie : Villes


« The Ultimate Pool Party » de Raja Iliya

« L’été n’a jamais été aussi doux à Koh Samui, Thaïlande. »


Concours National Geographic Travel du photographe de l’année 2018

Photo et commentaire de Raja Iliya – Lieu : Koh Samui, Thaïlande – Catégorie : Peuples


« Haircut » de CHELSEA NIX

« Visite d’un vieux salon de coiffure dans une petite ville du Mexique. Le propriétaire coupe les cheveux et collectionne des objets uniques depuis plus de 40 ans. »


Concours National Geographic Travel du photographe de l’année 2018

Photo et commentaire de CHELSEA NIX – Lieu : Mexique – Catégorie : Peuples


« The alien’s attack » de Marko Korosec

« Une tempête supercellulaire majestueuse approchant une maison au Kansas, 2016. »


Concours National Geographic Travel du photographe de l’année 2018

Photo et commentaire de Marko Korosec – Lieu : Kansas, USA – Catégorie : Nature


« Behind the bustling » by Wai Ping Wong

« Laissez-nous voir le milieu de vie derrière cette ville animée, voici un ancien immeuble à Shum Shui Po, Hong Kong »


Concours National Geographic Travel du photographe de l’année 2018

Photo et commentaire de Wai Ping Wong – Lieu : Shum Shui Po, Hong Kong – Catégorie : Villes


« Secret Garden » de Marco Grassi

« J’ai fait du camping en avril dernier pendant 20 jours aux pieds du mont Fitz Roy, l’idée était d’obtenir le shot ultime avec le Fitz Roy dominant en arrière-plan. J’ai pris ce cliché, comme beaucoup d’autres personnes je suppose, mais il s’est avéré que mon image préférée était prise quand il n’y avait pas de visibilité sur les crêtes. Ce jour-là, une grosse tempête de neige avait transformé une scène banale en quelque chose d’extraordinaire. »


Concours National Geographic Travel du photographe de l’année 2018

Photo et commentaire de Marco Grassi – Lieu : El Chaltén, Santa Cruz, Argentine – Catégorie : Nature


« IPANEMA BEACH » de M. Raccichini

« Maresia ou sea spray sont des noms génériques utilisés pour se référer à l’aérosol dérivant du vent qui cause un nuage nébulisé qui se forme sur la crête des vagues. Certains jours une épaisse couverture s’accumule sur la plage et il y a une forte odeur de la mer. Pendant plusieurs jours j’étais fasciné et je suis donc retourné sur cette plage pour prendre cette photo. »


Concours National Geographic Travel du photographe de l’année 2018

Photo et commentaire de M. Raccichini – Lieu : Rio de Janeiro, Brésil – Catégorie : Villes


Je vais m’arrêter là, même si j’aurai pu en ajouter encore des dizaines. Je vous conseille fortement d’aller voir les autres photos qui ont participées au concours sur le site du concours du National Geographic Travel car certaines en valent vraiment la peine.

Source: travel.nationalgeographic.com


125 ans de voyages et de découvertes

125 ans de voyages et de découvertes : Par les explorateurs et les photographes de National Géographic

Cette somptueuse rétrospective des 125 ans met en lumière la mission de la National Geographic Society d’explorer « le monde et tout ce qu’il contient ». D’une insatiable curiosité exploratrice à la prise de conscience de la fragilité du monde qui nous entoure, c’est l’évolution de la mythique institution scientifique qui nous est ici contée. Entrez dans les coulisses des expéditions et des découvertes majeures et partez à la rencontre des personnages hors du commun qui ont fait l’histoire de la Société. 600 photographies emblématiques ou inédites, 20 cartes d’époque tirées des archives, 6 chronologies illustrées, 1 dépliant de 8 pages relatant 125 moments-clés.

amazon


Laissez un commentaire

avatar
  S’abonner  
Me notifier des